En 2006, je deviens
la première directrice
artistique à faire partie
de la rédaction du Figaro.
Le projet : mettre en place
le nouveau design et la formule
novatrice en trois cahiers.
Un cahier généraliste,
un cahier économie,
un cahier art de vivre.
Et le Figaro littéraire
chaque mercredi.

Un vrai marathon !  
Le journal bouge, s’ouvre,
se transforme et,
par son dynamisme,
s’éloigne de sa réputation
« vieille France ».